Ateliers de sensibilisation aux risques urbains, à la résilience urbaine et à la campagne mondiale pour la réduction des risques de catastrophes 'Ma ville se prépare' en Mauritanie

Type:
Meeting or Conference
Organizer:
United Nations Office for Disaster Risk Reduction - Regional Office for Arab States (UNISDR ROAS); Mauritania - government, Ministère délégué auprès du Premier Ministre en charge de l'Environnement et du Développement Durable)
Other organizer:
Municipality of Tevragh Zeina; United Nations Development Programme - Mauritania (UNDP - Mauritania)
Date:
10 Dec 2012
Location:
Mauritania (Nouakchott )
Language:
French

In French:

Les évènements de ces dernières années montrent que les aléas naturels n'épargnent nul pays, nulle puissance à travers la planète. Du tsunami de l'Océan indien aux ouragans et aux cyclones dévastateurs des États-Unis, en passant par les grandes inondations d'Europe et d'Asie, des centaines de milliers de personnes ont péri et des millions d'autres ont perdu leurs moyens de subsistance dans des catastrophes provoquées par des aléas naturels. La misère humaine et les pertes économiques occasionnées par les catastrophes peuvent toutefois être évitées ou réduites par la réduction des risques de catastrophe.

À ce titre, plus de 168 États et gouvernement ont pris l'engagement en 2005 dans le « Cadre d'Action de Hyogo pour 2005-2015 » (i) d’intégrer la réduction des risques de catastrophe dans les politiques et plans de développement durable, (ii) de créer et de renforcer les institutions, les mécanismes et les moyens permettant de résister aux catastrophes et (iii) d’incorporer systématiquement des considérations de réduction des risques dans la mise en œuvre des programmes de planification des secours en cas de catastrophe, d'intervention et de relèvement.

Signataire du Cadre d'Action de Hyogo, la Mauritanie connait depuis plusieurs décennies une forte vulnérabilité face aux sècheresses répétitives, aux pluies diluviennes accompagnées d’inondations ainsi qu’aux invasions acridiennes régulières et répétitives.

Nonobstant les risques anthropiques tels que les incendies domestiques, les feux de brousse ou les pollutions industrielles, qui se révèlent de plus en plus important et probant.

En 2007, l’analyse de la situation a permis de constater que le système de gestion des catastrophes souffrait de son caractère très sectoriel et d’un manque de prise en considération de la dimension de la prévention. En outre, les moyens opérationnels pour la gestion des risques de catastrophe étaient très limités.

Aussi, en 2008 le PNUD Mauritanie a mis en œuvre un projet de renforcement des capacités nationales de coordination des activités de gestion des risques de catastrophe, concrétisé par la mise à disposition d’unités informatiques devant constituer un réseau d’alerte précoce intersectoriel, ainsi que par l’élaboration du Plan d’Action National de Gestion des Risques de Catastrophe (PANGRC), validé en conseil des ministres le 18 mars 2009. Ce Plan prévoyait la mise en place d’un mécanisme de coordination national pour la GRC (« Plate-forme national »), ce qui répond aux prérogatives du Cadre d’action de Hyogo qui suggère cet outil pour renforcer la coordination et le plaidoyer afin de « veiller à ce que la réduction des risques de catastrophe soit une priorité nationale et locale et à ce qu’il existe, pour mener à bien les activités correspondantes, un cadre institutionnel solide. ». Cependant, bien que lancé en 2007 la Plate-forme nationale n’exerce pas ses fonctions comme prévues pour réduire les risques de catastrophes. Par la suite, en juillet 2011, à la demande des autorités régionales de Nouakchott et du ministère délégué auprès du Premier ministre chargé de l’environnement et du développement durable, le bureau de la Coordination du Système des Nations unies a mobilisé les experts du groupe régional des Nations unies pour la préparation et la réponse aux urgences aux fins d’organiser un exercice de simulation de catastrophe. Deux ans après l’appui à la formulation du PANGRC et l’équipement des autorités nationales, l’activité a permis d’identifier la nécessité de poursuivre l’appui et plus particulièrement de renforcer :
- Les mécanismes de coordination des acteurs ;
- Le leadership national (sous représenté aujourd’hui au niveau du ministère délégué auprès du premier ministre chargé de l’environnement et du développement durable) ;
- Les capacités de gestion de crise en temps réel, notamment la communication institutionnelle, le suivi de l’évolution de la situation.
- L’implication de la Mauritanie dans les initiatives régionales et mondiales menées pour appuyer la réduction des risques et catastrophes au niveau national et local, notamment à travers une participation forte dans la mise en œuvre de la Campagne Mondiale pour les Villes Résilientes et la préparation de rapports de progrès réguliers pour accompagner la mise en œuvre du Cadre d’action de Hyogo.

2. Objectifs de l’atelier


Partant de ces éléments et des recommandations émises par les experts pour renforcer le système de préparation et de réponse aux catastrophes, le PNUD et le Bureau des Nations Unies pour la réduction des risques de catastrophe (UNISDR), programment une mission pour soutenir les autorités mauritaniennes dans l’appréhension et la réponse aux risques urbains.

Plus précisément, l’atelier vise à sensibiliser les élus locaux aux enjeux des risques urbains et à la pertinence d’une planification urbaine durable intégrant la réduction des risques de catastrophe.

3. Résultats attendus

À l’issue de l’atelier il est attendu que :
- Les participants disposent de connaissance renforcée des liens entre catastrophes et développement, en particulier en milieu urbain ;
- Les besoins, les défis et les priorités pour réduire le risque de catastrophes en Mauritanie soient identifiés.


How to register

Sur invitation

Related Links

Keywords

Themes:
Urban Risk & Planning, Governance, Disaster Risk Management
Countries:
Mauritania
The Third World Conference on Disaster Risk Reduction will take place in 2015 The Third World Conference on Disaster Risk Reduction will take place in 2015.
  • What We Do What we do - we coordinate.
  • What We Do What we do - we campaign.
  • What We Do What we do - we advocate.
  • What We Do What we do - we inform.

Learn more about What We Do

CONNECT WITH US